Elaboration d’une unité d’œuvre pour les PUI : l’UO Pharma

Absence d’unité objective pour quantifier l’activité, difficultés à amorcer un dialogue de gestion, manque de comparabilité entre Pharmacies à Usage Intérieur (PUI) sont autant d’écueils qu’Adopale a souvent rencontré au cours de ses missions.

Avec l’élaboration d’une nouvelle unité d’œuvre « UO Pharma » par l’ANAP, un nouveau tournant a été pris qui favorisera la valorisation des activités des PUI et l’homogénéisation de leur pilotage à l’échelle nationale. Cette unité d’œuvre va également permettre de tenir compte de la diversité des activités des PUI – préparations stériles et non-stériles, délivrance globale, délivrance nominative, conciliation médicamenteuse, rétrocession, et bien d’autres encore –, jusqu’alors souvent réduites à leur activité de dispensation.

Nous sommes ravis d’avoir pu contribuer à la création de cette unité d’œuvre aux côtés de l’ANAP, mais également d’une vingtaine de professionnels de la pharmacie issus du terrain et représentatifs des différentes activités (Fédérations, Sociétés Savantes, Syndicats, Ordre des Pharmaciens, ATIH, Base d’Angers) et de plus de 150 établissements, de tailles et statuts différents, ayant participé afin de construire les pondérations.
Ces travaux seront maintenant utilisés dans les bases médico-économiques de l’ATIH, de l’ENCC et de la Base d’Angers.

Alors n’attendez plus, et calculez dès à présent l’UO Pharma de votre PUI, grâce à l’outil mis à disposition par l’ANAP : https://ressources.anap.fr/pharma-bio-ste/publication/2795

Adopale Cabinet de conseil en santé

Y a-t-il un pilote dans le bloc opératoire ?

Le bloc opératoire est l’un des rouages essentiels des établissements de santé qui proposent une activité chirurgicale. Son organisation est complexe et s’appuie sur des processus documentés. Toutefois, le manque d’une véritable gouvernance et d’un pilotage performant se font cruellement sentir, sans réelle évolution depuis des années. Ce qui entraine de multiples dysfonctionnements qui touchent la qualité de la prise en charge des patients et les conditions de travail des acteurs de terrain.

Conseil blocs opératoire

Comment éviter la fermeture de lits par manque de temps soignant ?

Aujourd’hui, de nombreux services hospitaliers se retrouvent contraints de fermer leurs portes pour une durée plus ou moins longue, faute de soignants. Il existe pourtant aujourd’hui du temps soignant positionné sur des tâches non-cœur de métiers. En le libérant, il serait possible de dégager des marges de manœuvre pour limiter cette situation.